jeudi 3 janvier 2013

30 Seconds To Mars - 2eme partie

... Cliquez sur ce lien pour lire la 1ere partie de l'article sur 30STM.

Alors, où en étions-nous ? Nous sommes en 2008, le groupe 'cartonne' depuis trois longues années avec l'album A Beautiful Lie , succès autant artistique, critique que commercial. Tout semble sourire à la bande aux frères Leto, mais ceux-ci ne souhaitent pas en rester là, et dès le mois d'août ils débutent les enregistrements pour l'album suivant.


Bon, je vais volontairement zapper le passage sur le procès qu'intente alors EMI au groupe. Pour moi cela n'a aucune valeur artistique et quand j'ouvrirai un blog de légiste, promis, je vous ferai un long post sur cet épisode. Il faut juste savoir qu'ils ont fini par se mettre d'accord et qu'après de long mois de procédures et de tractations les deux parties signent à nouveau ensemble en avril 2009.

... c'est la guerre


 A partir de la fin avril le groupe organise, d'abord aux US (à Los Angeles) puis ensuite de par le monde, des séances d'enregistrements en public (vous allez comprendre pourquoi par la suite). En fin d'année, alors que l'album est dans sa phase de finalisation, 30STM s'envole pour l'Europe pour une tournée promotionnelle ; histoire de se chauffer un peu avant le début des hostilités.



Le 3 novembre 2009 le jeu Dragon Age : Origins sort sur Playstation 3, Xbox360 et PC. Outre le fait que le jeu est une véritable réussite et qu'il a englouti des centaines d'heures de ma vie à essayer de sauver le royaume de Ferelden de la sombre engeance qui le menace ; le single This Is War (titre éponyme du futur album) est disponible sur la soundtrack et aussi utilisé pour la promo du jeu, à la TV et sur le net.


Finalement, c'est en décembre 2009 que sort le nouvel album : This Is War, produit par  Flood (Soft Cell, New Order, Nick Cave, Depeche Mode et U2), Steve Lillywhite (Peter Gabriel, Big Country, Morrissey, les Rolling Stones et U2) et 30 Seconds to Mars. Il confirme l'évolution musicale du groupe et également la démarche enclenchée avec A Beautiful Lie. Le son se rapproche encore plus de l'electro-pop, le parallèle avec U2 devient d'ailleurs de plus en plus flagrant ; et la présence de deux anciens producteurs du groupe mythique derrière les consoles n'est sans doute pas une coïncidence et résulte bien d'une volonté de la part des deux frères.

Le chant de Jared a encore gagné en maturité, il a évolué. Il a désormais une tessiture qui évoquerait une sorte de mélange entre Bono et Gerard Way (My Chemical Romance). Les guitares en écho font forcement penser à The Edge. La production est énorme. Comment pourrait-il en être autrement avec de tels producteurs sur le projet ? J'avais lu quelque part que This Is War était le parfait point de convergence entre My Chemical Romance, U2 et Muse ... et bien c'est exactement ça !

Alors après, à un niveau personnel, il y a quelques trucs qui me gênent sur cet album. En premier lieu la surabondance de chœurs enregistrés en public. Alors, oui, ça donne un côté 'hymne' aux chansons tout en leur conférant un son plus vivant, plus Live ; mais ce n'est pas quelque chose qui me touche vraiment. De plus, si le gimmick est un peu trop utilisé (ce qui, je trouve, est le cas sur cet album) ça a tendance à me rebuter. Le parfait exemple de cela est le titre Vox Populi. Intro géniale, hop, j'ai déjà la banane et là le public se met à chanter et ... plouf ... pour moi c'est mort, après ça me gonfle. Je ne suis pas non plus un énorme fan (euphémisme) des incantations qui sont insérées à la fin de l'instrumental L490. C'est un peu ballot parce que j'adore tout le morceau à part cette conclusion ; mais bon, on dit bien que c'est la dernière impression qui est celle dont on se souvient. Du coup, j'ai tendance à zapper le titre quand il passe.


Mais ces quelques scories, à mes yeux, ne parviennent pas à éclipser la beauté de cet album. Pour preuve, l'enchaînement des singles et des vidéos qui en seront extraits.

Le premier à ouvrir le bal sera Kings and Queens. Ce n'est pas mon titre préféré de l'album, mais je l'aime bien quand même, c'est un single 'solide' et il vaut mieux commencer doucement que griller ses meilleures cartouches de suite. 30STM va d'ailleurs appliquer la même technique que pour l'album précédent : faire lentement monter la tension ... genre montée 'orgasmique', si vous voyez ce que je veux dire ^^

Le clip nous narre un ride nocturne en bicyclettes dans les rues de Los Angeles ... oui oui, et en plus c'est beau. Je vous laisse en juger par vous même tout en vous précisant que la touche onirique présente dans la mise en scène et le montage va se renforcer au fil des vidéos qui vont suivre pour créer une univers cohérent ... comme si il existait une sorte de dimension parallèle à la notre, remplie par l'imaginaire de 30STM.


The age of man is over
A darkness comes at dawn
These lessons that we've learned here
Have only just begun


Le single va bien se positionner dans les charts européens et US, où il atteint la première place à l'Alternative Songs. Le clip sera aussi largement diffusé dans les médias. C'est parfait pour booster le moral du groupe et ça va leur donner l'opportunité de faire monter la tension d'un cran.

Le deuxième single, This Is War, sort en mars 2010. Cette fois-ci le groupe se met en scène au cœur d'un conflit qui ressemblerait, à s'y méprendre, à celui qui déchire l'Afghanistan. On y découvre une autre facette du groupe, plus idéologique, voire même philosophique. Le texte qui soutient la chanson est assez nihiliste : Il n'y a aucune croyances, ni bien, ni mal ; juste la véritable nature de chaque individu et les choix qu'il devra alors assumer pour être en accord avec elle. Il en résulte une sorte de dualité au niveau de l'image. Ça serait comme peindre en noir pour vous parler du blanc ... ou vous parler de luxure pour évoquer la pureté. C'est un thème qu'ils vont ensuite explorer bien plus ... euh ... profondément (vous comprendrez).


I believe in nothing ... But the truth of who we are

Allez, là encore rengaine connue ... succès dans les charts, première place à l'Alternative Songs, bla bla bla ... vidéo qui cartonne un peu partout ... franchement, il y a un truc qui peut les arrêter ? Parce que je me pose la question.

Le groupe part alors en tournée en Europe et c'est à ce moment là que sort le troisième single, Closer To The Edge ... Oh my God ! j'adore cette chanson, elle est catchy à mort, avec un énorme feeling 80's. Le genre que je peux me passer en boucle dans mon player. Mais revenons à la vidéo, celle-ci est plus 'classique' que les deux précédentes, c'est un hommage du groupe à ses fans ; une façon pour 30STM de leur dire merci pour leur dévouement et tout leur amour. Le clip alterne témoignages de fans, images d'archives et séquences de concerts. C'est l'occasion de voir Jared avec une superbe coupe iroquoise (non non, je ne suis pas jaloux) ^^ et aussi l'incroyable énergie que peut déployer le groupe en Live.


No, I'm not saying I'm sorry
... One day maybe we'll meet again ... NO! NO! NO! NO!

Le groupe continue sa tournée et alterne entre l’Europe et l'Amérique, puis l'Australie, la Nouvelle Zélande et le Japon. De retour aux Etats Unis en septembre (2010), il repartent presque immédiatement en tournée. Les concerts s'enchaînent à un rythme infernal et à la fin de l'année, pour les MTV Video Music Awards, ils remportent le prix de la meilleure vidéo rock pour Kings and Queens. Peu de temps après, lors de la cérémonie des MTV Europe Music Awards le groupe remporte également, pour la troisième fois, le Best Rock Award.

... la beauté du diable

C'est fin novembre 2010 que sort le clip de Hurricane. Aaaah, Hurricane ! On a tous, sur chaque album, une chanson préférée ... vous savez, le genre de titre que vous ne vous lassez pas d'écouter. Pour moi c'est ce titre là. J'ai une sorte de rapport viscéral avec la musique et j'ai besoin de ressentir une certaine charge émotionnelle pour vraiment apprécier une chanson. C'est cette charge émotionnelle qui fait la différence entre un titre que je vais qualifier de 'sympa' et un autre qui va de manière irrémédiable se lier à mon âme. Hurricane fait partie de cette deuxième catégorie.

La vidéo représente, pour moi, le pinacle de la démarche 'cinématographique' de 30STM. Jamais le groupe n'a été aussi loin dans la suggestivité, l'onirisme, la violence (qu'elle soit physique ou psychologique) et le symbolisme. Si l'objectif était de susciter une réaction (ce qui pour moi est la définition même de l'art), alors il est atteint : il est impossible de rester neutre devant les images qui s'enchaînent. On peut trouver ça malsain ou fascinant, adorer ou détester, selon sa sensibilité et son vécu ; mais les séquences provoquent dans notre esprit des réactions à la hauteur de leur démesure visuelle.

Le clip sera d'ailleurs retiré rapidement de la diffusion et il ressortira un peu plus tard dans une version censurée. Vu que c'est assez difficile de le trouver en version UnCensored, je l'ai uploadé sur vimeo et c'est donc cette version originale que je vous présente. Couchez les enfants, ils ne comprendraient pas, et pénétrez donc l'univers de 30STM ... J'espère que vous y prendrez autant de plaisir que moi ^^


30 Seconds To Mars - Hurricane (UnCensored) from Rÿl OdinSon on Vimeo.

Tell me would you kill to save a life?
Tell me would you kill to prove you're right?
Crash, crash ... burn! let it all burn ...
This hurricane's chasing us all underground


Hurricane sera le quatrième et dernier single issu de l'album, mais il y a deux autres titres que j'adore sur This Is War :

Le premier c'est Night of the Hunter, une courte phrase d'intro en français, une rythmique bétonnée à la batterie qui déboule ensuite, une guitare 'à la U2' qui s’insinue doucement d'abord, puis plus insidieusement ... là le morceau décolle et moi, je suis parti avec lui ... ah oui, j'oubliais, écoutez bien le morceau jusque à la fin et n'hésitez pas à monter le son, à chaque fois j'ai un p'tit sourire, ça rate jamais, fallait oser ^^

... j'adore aussi le ReMix Flood de cette chanson, le jour ou un DJ ose passer ce truc là, je promet de mourir sur le DanceFloor.

L'autre titre qui me fait craquer c'est Stranger in a Strange Land (non, ce n'est pas une cover du tube de Iron Maiden). Et là, comme pour me faire mentir et contredire ce que j'ai écris sur l'album, c'est un retour aux sources, un rock prog bien spatial, comme sur le premier album, planant et atmosphérique comme je les aime ^^

... et après ?

Voilà, j'aurai aimé vous parler de pleins d'autres choses : de la façon géniale dont le groupe a compris et gère sa présence sur les réseaux sociaux et le net ; du lien qui existe entre le groupe et ses fans et qui va bien au-delà d'une simple relation produit-consommateur. Mais je n'ai pas vraiment envie d'alourdir ici un article qui est déjà bien assez dense.

En plus 30STM est en train de finaliser son nouvel album et, à mon avis, il ne va pas se passer longtemps avant que je ne refasse un article sur le blog pour mon plus grand plaisir, et le votre aussi j'espère.

PROVEHITO IN ALTUM

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire